LA DICTEE PAR LES TEXTES NARRATIFS

Le présent manuel s?intègre dans une collection de pratiques destinée aux étudiants de français du niveau supérieur de l?enseignement universitaire espagnol. Il se présente non seulement comme un outil didactique pour la pratique de la dictée, mais aussi comme un instrument polyvalent pour enrichir le vocabulaire, les structures morpho-syntaxiques, et pour guider l?apprenant vers une approche littéraire des textes et des exercices de réécriture et d?invention.
La dictée, en tant qu?activité cognitivo-langagière, est envisagée ici sous une double perspective, didactique et formative. Cet exercice traditionnel et fondamental pour les apprenants du français langue étrangère ne peut être réduit à une simple technique de surface visant à transformer les énoncés oraux selon les normes de l?écrit. Savoir prendre un texte sous dictée est un savoir-faire utile et difficile à maîtriser. Il suppose en effet la compréhension et la mémorisation de l?énoncé, l?écriture de chaque mot, le codage grammatical des relations entre les mots, l?usage des majuscules et des signes de ponctuation.
« L?apprentissage du savoir orthographier ne saurait se concevoir de manière isolée. Celui-ci n?est en effet qu?une des composantes de la compétence générale de production de textes écrits. Les objectifs en orthographe doivent donc être déterminés en fonction des besoins liés à la construction de cette compétence d?écriture » (Angoujard, 1994). L?acquisition du langage écrit étant longue et coûteuse, notre but sera de rendre sensibles les étudiants au passage de l?oral à l?écrit, en mobilisant les composantes non seulement scripturales et phonétiques, mais aussi lexicales, grammaticales, textuelles, cognitives et sociales qui interviennent dans l?apprentissage du langage écrit et de l?écriture.
Même si l?orthographe n?a pas de valeur intrinsèque et que son intérêt réside dans sa fonction de faciliter la compréhension, et par là même l?élaboration d?un message écrit, il est évident qu?il faut mettre à point des techniques pour maîtriser le complexe « pluri-système graphique » de la langue française (Catach). Les connaissances sur l?orthographe ne relèvent pas d?un simple travail de mémoire, elles font appel au?:
? Système phonogrammique?: quand un son s?écrit comme il se prononce, il est transcrit par un phonogramme. La langue française est à 85%% phonographique.
? Système morphogrammique?: les morphogrammes sont des graphèmes qui ajoutent une information autre que celles qui sont relatives aux sons. Ces graphèmes, qui se trouvent généralement à la fin d?un mot et qui ne sont pas prononcés à l?oral, renseignent le lecteur sur un aspect grammatical ou lexical. Les morphogrammes grammaticaux fournissent une information concernant le nombre, la personne, le genre et la désinence, alors que les morphogrammes lexicaux indiquent l?appartenance d?un mot à une famille de mots.
? Système logogrammique?: un logogramme est un graphème qui permet de différencier des homonymes sans faire référence à la famille de mots, par exemple, au moyen d?une lettre ou d?un accent. Il y a des logo¬gram¬mes grammaticaux ( à / a ; où/ou ; son/sont ?) et des logogrammes lexicaux (tente/tante ; repère/repaire).
À la croisée de plusieurs matières du premier cycle des études universitaires de français, ce recueil de textes narratifs d?auteurs français du XIX et du XX siècles, propose des dictées sonores (cd-rom) accompagnées d?une exploitation systématique et rigoureuse de la phonétique, du vocabulaire, de l?orthographe et des structures morphologiques et grammaticales. Chaque dictée est précédée d?une présentation de l?auteur et de son ?uvre et complétée avec des exercices destinés à pratiquer les techniques de réécriture selon des protocoles narratifs et des styles rédactionnels définis. Les textes sont choisis et exploités en fonction des étudiants auxquels ils sont destinés.
Les dictées 1 à 4 reprennent des passages de Djinn d?Alain Robbe-Grillet, un ouvrage que les étudiants de Lengua francesa I ont lu au préalable en vue de préparer la dictée. Familiarisés avec le récit et avec un vocabulaire précis employé par l?auteur, les étudiants sont prêts à surmonter le premier écueil?pour un apprenant du français langue étrangère : la compréhension. Une fois le texte compris, la dictée fait appel à la perception de l?étudiant, à sa réflexion, à sa mémoire, à ses connaissances. Car en effet, à la mise en pratique de ses compétences linguistiques par l?analyse systématique de la morphosyntaxe s?ajoute l?adéquation de la phonétique à l?orthographe. Chercher à comprendre ce que l?on écoute, analyser ce que l?on écrit, sont les réflexes qui doivent sans cesse être acquis face à toute dictée.
Pour ces quatre extraits, la correction de la dictée s?organise en deux temps. Il s?agit, d?abord, de repérer les difficultés sur lesquelles l?étudiant risque de faire des fautes?: temps employés, mots pièges, constructions grammaticales particulièrement difficiles. Ensuite, la révision des règles de grammaire, l?examen des composantes phonétiques et sémantiques impliquées permettent que l?étudiant décèle lui-même les fautes commises et puisse mettre en pratique une autocorrection.
Les dictées 5 à 12 s?adressent aux scripteurs de niveau avancé (supérieur I et supérieur II), qui maîtrisent les principales règles de la grammaire et désirent approfondir leur connaissance du code écrit et améliorer leur style. Après la prise en dictée du fragment écouté, l?étudiant devra réaliser lui-même la correction de l?orthographe et l?autoévaluation de son texte écrit. Pour cela, il s?aidera des remarques classées sous les rubriques?vocabulaire - orthographe et grammaire, qui lui permettront d?étudier des aspects en rapport avec la morphologie (conjugaisons irrégulières, formation irrégulière du pluriel), l?orthographe grammaticale (accords particuliers, féminisation), la syntaxe (emplois des temps, ordre des mots, négation, ellipses, emplois des déterminants, des pronoms et autres substituts), la ponctuation, le lexique (emploi du terme précis, synonymes, paronymes). Des exercices complémentaires sont proposés à partir du texte pour travailler aussi bien le lexique, la grammaire que la compréhension et l?isotopie textuelle.
Une introduction littéraire accompagne chaque dictée pour guider les étudiants de premier cycle qui abordent pour la première fois ces auteurs. Ce choix de textes permettra aux étudiants d?acquérir une vision panoramique de la littérature contemporaine des XIXe, XXe et XXIe siècles qui complètera ainsi la théorie étudiée tout au long de l?année dans des matières telles que «?Introducción a la Literatura Francesa?» et «?Segunda Lengua y su Literatura?: Francés?». De la théorie à la pratique, par le biais des introductions aux divers auteurs, l?objectif principal est de travailler les textes proposés en vue de fournir aux étudiants les outils nécessaires pour l?élaboration de commentaires littéraires.
Nous avons voulu réserver une place importante aux exercices de réécriture et d?invention que nous travaillons dans diverses matières de langue et de littérature françaises du premier cycle universitaire. Récrire devenu «?Réécrire?» au XXe siècle (forme plus régulière et qui tend à l?emporter), signifie selon le dictionnaire «?Écrire ou rédiger de nouveau?» (Petit Robert), ou «?Rédiger de nouveau ce qui a déjà été écrit?» (Littré). Dans ce contexte moderne, la réécriture peut inclure toutes sortes d?exercices de nature diverse. Précisons, toutefois, que ce travail s?appuie sur des contraintes littéraires, suivant les genres, et se fonde sur une lecture attentive et sensible du texte.
Dans notre cadre de travail, le terme «?invention?» doit être entendu comme recherche des idées ou des images, représentations, figures de rhétorique et procédés d?écriture à employer dans un écrit, choix des formes d?organisation et d?élocution appropriées. Quant aux objectifs poursuivis, ceux-ci devront permettre aux étudiants de?:
? poursuivre l?apprentissage de la maîtrise de l?expression écrite?;
? accéder à l?autonomie, c?est-à-dire être capables de définir des contenus et des manières de rédiger en fonction des sujets proposés?;
? développer les facultés d?imagination et d?invention?;
? mettre en oeuvre une forme d?écriture autre que le commentaire ou la dissertation, à partir d?un texte, ou d?un corpus de textes proposés, en fonction d?un certain nombre de consignes données dans le libellé du sujet.
Cependant, les réécritures s?inscrivent dans des intentions bien définies. Et comme le dit si bien Genette dans Palimpsestes, «?faire du neuf avec du vieux?» présente parfois «?l?avantage de produire des objets plus complexes et plus savoureux?».
La littérature se réécrit donc sans cesse et peut prendre des formes très diverses?:
1. Variations sur un thème.
1.1. Réécritures qui visent à l?actualisation d?un mythe ou d?un récit. Ce type de réécriture correspond à la reprise d?un thème connu. Pensons aux multiples versions du mythe de Tristan ou de Don Juan, par exemple, et soulignons que ces reprises ne représentent pas de simples plagiats mais qu?en général, elles apportent l?éclairage d?un point de vue nouveau, celui de l?écrivain, et ajoutent du sens au récit précédent.
1.2. Réécritures d?une même scène ou d?une même description au sein d?une même ?uvre. Pour le genre romanesque?: variation des points de vue d?un narrateur. Elles illustrent la diversité des points de vue et le regard de chacun sur un même épisode. Citons, à titre d?exemple, les lettres de Valmont et de Cécile adressées à Madame de Merteuil dans Les Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos.
2. Variations sur une structure particulière, d?un siècle à l?autre. Nous noterons les nombreuses reprises de la structure du sonnet allant de la Renaissance à nos jours. Ronsard fera également des vers nouveaux dans son ode «?À la fontaine Bellerie?» en traduisant presque textuellement l?ode que le poète latin Horace avait consacrée à la fontaine Bandusie.
3. Translations. Abondantes dans la littérature, elles englobent la transcription d?un texte d?une langue à une autre (les traductions), la transposition d?un genre littéraire ou artistique à un autre (les adaptations) ou d?un registre à un autre (y compris les différences de niveaux de langue) et représentent ainsi des créations novatrices.
Les exercices de réécriture pouvant être réalisés par nos étudiants de Philologie Française?s?articulent sur les axes?suivants:
a) Transformations?
? de récits complexes ayant pour cadre le monde réel ou imaginaire, avec insertion de passages descriptifs, de portraits de personnages (amplification), et utilisation de paroles rapportées directement ou indirectement?;
? d?un texte explicatif?;
? d?un texte argumentatif?: en faisant varier soit les arguments, soit les procédés, soit les exemples?;
? d?un texte en le réduisant?(résumé), ou en le?prolongeant (expansion critique, ou trouver une fin).
b) Transpositions
? variation du mode de narration?: modification du statut du narrateur et donc du point de vue?;
? variation du cadre temporel?;
? modifications?:
? du genre?;
? du registre?;
? en faisant intervenir plusieurs registres?;
? du genre et du registre?;
? du dialogue romanesque au dialogue théâtral et inversement?;
? de l?éloge au blâme et inversement.
c) Imitations
? intention mimétique?: écrire un pastiche, une parodie «?à la manière de??» (Queneau, par exemple). Remarquons que le pastiche constitue une sorte d?hommage à l?auteur «?pastiché?», en désirant imiter la singularité de son style?; loin d?être un simple plagiat, il se veut imitation admirative.
? réécriture mécanique?: nouveaux modes de création et d?écriture sur le modèle des travaux de l?Oulipo (lipogramme ou méthode S+7).

Cet ouvrage a été conçu et réalisé par cinq professeurs du Département de Philologie Française dans le cadre du Proyecto de Innovación Docente ?Desa¬rrollo de material NTIC para la docencia en Filología Francesa? de l?Université de Grenade, afin de coordonner leur travail pédagogique et de fournir aux étudiants non seulement un outil pour une meilleure maîtrise de la langue française mais aussi de les conduire au plaisir et au désir d?écrire.

INTRODUCTION .
BIBLIOGRAPHIE ET SIGLES .
Alain Robbe-Grillet .
Dictée 1?: Le rendez-vous .
Dictée 2?: Une histoire invraisemblable .
Dictée 3?: Des souvenirs brouillés .
Dictée 4?: Un parcours à l?aveuglette .
Georges Perec .
Dictée?5 : Mme Altamont et Mme Nochère .
Marguerite Duras .
Dictée?6 : Nuit orageuse .
J. M.G. Le Clézio .
Dictée 7?: La «?Villa Aurore?» .
Christiane Rochefort .
Dictée 8?: Les grands ensembles .
Honoré de Balzac .
Dictée 9 : La servante Jacquotte .
Gustave Flaubert .
Dictée 10?: La servante Félicité .
Claire Etcherelli .
Dictée 11?: Une fenêtre sur Paris .
Nina Bouraoui .
Dictée?12 : Une fenêtre sur Alger .

Colección
ESTUDIOS FRANCESES - LINGUISTICA
Materia
<Genérica>
Idioma
  • Castellano
EAN
9788498363852
ISBN
978-84-9836-385-2
Depósito legal
GR. 1156/2008
Páginas
112
Ancho
24 cm
Alto
17 cm
Edición
1
Fecha publicación
26-06-2008
Tapa dura
9,00 € Añadir al carrito